A quel point vous trahissez-vous ?


Hier, j’ai eu une grande révélation, et une grande tristesse à la fois…


De ma passion pour le développement personnel et celle de me découvrir un peu plus chaque jour au travers de mes expériences, je découvre différentes nuances de qui JE SUIS, mon être, mon âme, mon féminin…


La prise de conscience a été de sentir, et regarder à quel point j’étais encore capable de me trahir de manière très subtile, …


Cela prend l’apparence de la négociation, …


Ce beau et doux féminin qui se révèle à mesure qu’une couche se défait, à mesure qu’on l’écoute, et qu’on ose faire le pas de le ressentir et le vivre profondément…


Les émotions qui se ressentent chaque jour ne tombent pas du ciel : un mal-être vivant à l’intérieur de soi est un signe de notre être profond, de notre âme…la tristesse qui apparait à un moment où elle ne devrait pas, une colère qui remonte à un moment inopportun révèlent..


. Un manque d’alignement, . Un manque d’écoute de soi,. Une absence, là où on devrait pourtant mettre de la lumière ..


A quel point vous trahissez-vous ?


1. Listez vos envies. De quoi avez-vous envie profondément, là, maintenant :

– de bien-être,

– de sécurité,

– de douceur,

– de repos,

– de vacances,

– d’exploration …


2. Où cela se passe-t-il dans le corps de ne pas vivre et avoir ce à quoi vous aspirez ? Que ressentez-vous ?

– Vous êtes tendue,

– Vous ressentez une manque de fluidité,

– vous avez un noeud musculaire …


3. Imaginez ensuite que vous vivez ce à quoi vous aspirez, l’aspiration citée plus haut…

– Que ressentez-vous dans le corps de différent?

– Que vivez-vous intérieurement …De la fluidité,de la légèreté,de la douceur,de l’amour,…


4. Pourquoi ne vous l’accordez-vous pas ? Quel est le bénéfice caché à ne pas écouter votre âme ? Quelle est l’excuse pour ne pas écouter votre féminin ? Est-ce un conditionnement ?


– Quel AVANTAGE avez-vous à ne pas écouter ce dont vous avez envie, ce que votre âme vous souffle ?


– Poursuivre dans un fonctionnement de plainte,

– Rester dans une « apparente » zone de confort,

– Vous convaincre que vous ne le méritez pas,

– Vous écoutez la voix « de papa ou de maman », même si vous êtes adulte, qui vous dit que vous n’y avez pas le droit, vous ne pouvez pas, vous n’en n’êtes pas digne …


Qu’avez-vous à gagner à ne pas écouter ce dont vous avez envie ?


En avoir conscience pose des mots, de la conscience là où il n’y en avait pas encore…


Ça peut faire mal aussi, mais ça ouvre les yeux sur la manière dont on est capable, dans nos fonctionnements, de nous empêcher de suivre nos aspirations, nos rêves, nos envies…


Entendez-vous votre partie féminine qui vous fait signe, qui vous envoie des messages, ou qui hurle peut-être parfois ?


. Celle qui a envie que vous soyez heureuse et pleinement épanouie.

. Celle qui a envie plus que tout que vous suiviez un chemin qui vous donnera tout le plaisir et la lumière à laquelle vous aspirez profondément…mais que vous n’écoutez pas, ou avec laquelle vous négociez subtilement, ou que vous reportez …


Par le passé on a créé des contrats …


Et si on décidait aujourd’hui de s’engager pour son propre bien-être, ses rêves, les véritables aspirations et la grandeur de son âme..


Et si on arrêtait de négocier avec ses aspirations, ses envies, ses besoins ..


Notre féminin a été trahi durant des siècles, et d’une certaine manière on poursuit ce fonctionnement intérieurement,…


Et si on arrêtait « ce jeu » aujourd’hui ?


Et si on décidait de s’aimer tout simplement, sans excuse, sans condition…


L’intention est posée, et vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *