Perfection Vs Équilibre

Beaucoup d’entre nous confondent la perfection et l’équilibre.

La recherche de perfection mène toujours à l’insatisfaction, la mise en place d’un équilibre apaise, rend la vie beaucoup plus fluide.

La nuances est fine mais elle change tout, dans le corps, dans le quotidien, dans sa vie.

Quand on est dans une démarche de développement personnel et de mieux-être, le mental à tendance à s’immiscer à chaque pas, à chaque avancée, pour tenter de reprendre « le contrôle ».

Il sent parfois qu’il « perd pied » alors que l’idée est d’avancer main dans la main.

L’équilibre se trouve dans la libre expression de toutes les parts de soi. Pour qu’elles avancent ensemble et s’harmonisent avec le temps et les différents paliers traversés.

Chaque ÊTRE est un tout.

Je crois profondément qu’en avançant à son propre rythme, selon ses cycles et dans l’acceptation de qui on EST dans toutes ses imperfections, on avance avec plus de fluidité, de légèreté.

. On apprivoise chaque part de soi qui aurait tendance à vouloir aller plus vite..

. On rassure les autres parts de soi qui ont peur du changement qui peut parfois avoir une saveur de souffrance.

Car tout le monde veut du changement, c’est le propre de l’évolution humaine.
Mais parfois la peur est plus grande que la joie de découvrir ce qui se cache au prochain carrefour.

Alors soit on décide de s’installer à ce carrefour quelque temps …

Soit on décide d’emprunter un chemin devant soi, celui qui nous inspire le plus, celui qui semble vibrer avec celle que l’on EST aujourd’hui.

Il n’y a pas de « juste » ou de faux.
Il n’y a pas de mieux ou de moins bien.

Nous sommes UNIQUE.

La perfection dans le cheminement personnel est une vue restrictive du mental qui fait croire qu’on peut aller toujours plus vite, plus loin, et de la manière dont on aura choisit.

C’est s’enfermer dans un cadre alors que la vie est bien plus vaste et plus créative que la part mentale de soi.

. En se fermant, en voulant contrôler, ou en recherchant la perfection on se restreint et on se freine dans son évolution.

. En s’ouvrant à la vie, en cultivant la FOI, on ouvre les possibles et les portes que le mental pourrait fermer par peur de souffrir ou d’être blessé

Nous avons un potentiel inexploré .. vaste et lumineux.

Et si aujourd’hui chacune s’ouvrait à la voie de l’équilibre, la voie du juste milieu?

Est-ce que cela rendrait le chemin de chacune plus doux, plus fluide et harmonieux?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *